Pensées antispécistes #2.3 : Tom Regan et l’outrepassement des droits

Dans les deux articles précédents, nous avons commencé à poser les bases de la théorie des droits de Tom Regan. Le premier s’est focalisé sur l’élément central de sa théorie : son interprétation du principe de justice. Le second a apporté quelques clarifications sur la façon dont Regan appréhende le concept de droits moraux. En conclusion de ce dernier, j’ouvrais sur la question de l’outrepassement des droits, et notamment de celui à ne pas subir de dommages. Sans surprise, c’est donc de cela que nous allons traiter aujourd’hui.

Lire la suite « Pensées antispécistes #2.3 : Tom Regan et l’outrepassement des droits »

Consommation d’eau et environnement : comment ça marche ?

Dans un article précédent, j’ai évoqué la consommation d’eau de l’élevage, avec la critique d’un chiffre en particulier : 15 000 L d’eau pour 1 kg de bœuf. Dans cet article, j’expliquais que la méthode utilisée pour estimer ce chiffre ne permettait pas d’estimer l’impact d’une telle consommation qu’il soit social, environnemental ou économique : l’empreinte eau ainsi calculée n’est qu’une mesure de l’utilisation et de la dégradation d’une ressource. Mais alors, l’impact d’une consommation d’eau, ça se mesure comment ? On va essayer d’apporter quelques éléments de réponse dans cet article.

Lire la suite « Consommation d’eau et environnement : comment ça marche ? »

Pensées antispécistes #2.2 : Tom Regan et le droit au respect

Dans le précédent article de la série, je vous ai expliqué l’interprétation que Tom Regan nous propose du principe de justice : chaque individu doté d’une valeur inhérente doit être traité de façons qui respectent cette valeur. Il nous propose également d’attribuer ce type de valeur à un individu sur la base de sa possession d’un ensemble de capacités, qu’il regroupe dans le critère « sujet-d’une-vie ».

Nous avons vu en quoi cette interprétation diffère du principe d’égale considération des intérêts, son pendant utilitariste tel que proposé par Singer. Cependant, les implications pratiques d’un tel énoncé restent en l’état assez floues. Pour clarifier ces implications, Regan nous propose de le dériver en termes de droits. Mais avant de se pencher sur les implications d’une telle théorie, il est nécessaire de comprendre la notion de droit. C’est à cela que l’on va s’atteler aujourd’hui. Alors : comment Regan appréhende-t-il cette notion ?

Lire la suite « Pensées antispécistes #2.2 : Tom Regan et le droit au respect »

WordPress.com.

Retour en haut ↑